Diary: The naked truth about fashion blogging

diary

Puisque j’ai reçu quelques questions sur le sujet et que j’ai aussi réalisé que certaines personnes ne le comprenait visiblement pas, j’ai décidé de partager avec vous ma propre vision sur le fait d’écrire un blog sur la mode.

Avant toute chose, je tiens à préciser que je ne me considère pas du tout comme une “grande bloggeuse influente”. Je suis juste une fille qui aime la mode et qui veut partager sa passion avec les gens.

J’ai commencé mon blog parce que je voulais trouver une manière de partager mes vues sur la mode. J’étais étudiante en stylisme à Paris à ce moment là et créer des vêtements ne me satisfaisait plus. Créer mon blog a sans doute été l’une des meilleures choses que j’ai fait cette année là. J’ai commencé tout doucement, en postant quelques tenues, je n’en ai pas tout de suite parlé à mon entourage car j’ai eu peur que l’on se dise que je me prenais trop au sérieux, que je pensais que je m’habillais mieux que tout le monde, etc, etc…

Un de mes rêves dans la vie (et oui, j’en ai plein, heureusement!) est de devenir styliste. Styliste “photo”, entendons nous bien. Pas créer des vêtements, non, mais plutôt créer des looks, des associations de vêtements pour des shootings, des éditoriaux ou même des publicités. En cela, mon blog est un énorme atout. Non seulement je peux montrer mon style à travers les looks que je poste, mais surtout, je suis invitée à pas mal d’événements, ou justement, on me propose de créer des looks.

Justement, c’est là que la polémique enfle. On serait achetées. On ne serait pas capable de dire ce que l’on pense. On répondrait oui à tout et n’importe quoi. On irait juste aux événements auxquels on est invitées juste pour les goodie bags. Oh, et pour le champagne aussi.

Alors, permettez-moi de mettre les choses au clair.

Tenir un blog, cela demande du temps, beaucoup de temps. Non seulement il faut trouver du temps pour faire des photos, les éditer, les poster. Mais il faut aussi s’occuper de son code HTML, qui devient vite un fouillis pas possible. Mais tout cela, je m’en fiche. Parce que je fais ce que j’aime. Je passe des heures ici à blablater sur tout ce qui me plait, ou ne me plait pas.

Depuis quelques mois, j’ai la chance d’être invitée à pas mal d’évènements en rapport avec la mode. Oui, j’ai bien dis chance. Je considère cela comme tel. Parce que, soyons réalistes, je ne fais rien d’extraordinaire. Je ne travaille pas pour une marque, je ne suis pas journaliste, je ne suis pas une célébrité. Je tiens juste un blog. Alors oui, je suis toujours contente d’être invitée par une marque dans sa boutique, ou bien par une agence de communication dans leur show-room. Parce que, sans mon blog, je n’y aurais pas forcément accès. Je n’aurais pas pu toucher la colllection Lanvin pour H&M avant qu’elle ne soit en magasin, je n’aurais pas appris à maîtriser le make up de Body Shop, je n’aurais pas pu passer toute une soirée chez Francis Ferent avec mes amies.

C’est aussi grâce à mon blog que j’ai rencontré d’autres filles qui partagent la même passion que moi, qui me comprennent quand je m’extasie devant des Jeffrey Campbell, qui rigolent des même choses que moi. Certaines d’entre elles sont vraiment devenues des amies. Et ces filles là, je ne les aurais peut-être jamais rencontrées sans mon blog.

On se permet souvent de nous juger, de nous critiquer parce qu’on “reçoit plein de cadeaux des marques, et qu’on n’ose pas ne pas parler d’une soirée parce qu’on a peur de ne plus se faire inviter”. Alors, laissez moi ranger mon tact au placard, entre mes sacs  et mes chaussures, et vous dire toute la vérité. Oui, je suis invitée à des soirées. Oui, j’y vais. Oui, on nous y propose du champagne, des cocktails et des plats de chez le traiteur. Oui, quand on part, c’est rarement les mains vides. Mais pour tout vous dire, je n’ai jamais rien reçu d’extravagant. Je ne saurai d’ailleurs pas comment réagir. On ne m’a jamais offert de Balenciaga en fin de soirée, on ne m’a jamais proposé de repartir avec la tenue que j’ai essayé. Et tant mieux, ce n’est pas mon rôle. Voici, en vrac, ce que j’ai déjà reçu dans des goodies bags: du maquillage (mascara, vernis et gloss), des produits de beauté (gommage, échantillon de crèmes), du parfum, des cigares, un serre-tête, une écharpe, une montre, des bougies parfumées, des bons d’achats (un de 15€ et un de 50€), un t-shirt, un bon pour une paire de chaussures (reçu jeudi dernier, et c’est la première fois que je recevais quelque chose d’aussi énorme!) et des cakes au chocolat. Voilà. C’est à peu près tout. Ce qui me rend vraiment dingue c’est d’entendre après dire qu’on fait un blog mode juste pour avoir des cadeaux. Que je passerais donc des heures à m’occuper de tout ça juste pour avoir des bougies parfumées et du gloss. Sincèrement, si tel était mon but, j’aurais plus vite fait de participer à tous les concours sur internet sans me casser le popotin à faire un blog.

Que les choses soient claires, je suis très heureuse d’être invitée partout où je le suis. Je trouve ça super que de plus en plus de marques ou de boutiques nous prennent en considération. Je suis peut-être naïve, mais je pense que la plupart cherche vraiment à comprendre tout ce phénomène de blogs et à nous expliquer ce que eux font, quel est leur point de vue, quels sont leurs produits et ce qu’ils proposent. Après, libre à nous d’en faire ce que nous voulons. Libre à nous d’aimer, ou de ne pas aimer. Libre à nous d’en parler ou de ne pas en parler.Quand je poste un billet dans la catégorie “Event”, c’est que j’ai passé un bon moment, que j’ai vu des choses qui m’intéressait, que je trouvais la démarche originale, bref, que j’ai kiffé. Je me fiche pas mal de savoir si la soirée s’est déroulée dans une boutique design ou au fin fond d’un hangar sur les quais. Je ne parle pas de ce que je reçois dans les goodies bags, tout simplement parce que je n’en vois pas l’utilité. Si, comme c’est le cas pour le vernis YSL reçu à la soirée No Concept, j’ai un réel coup de coeur, je le partage. Toujours en précisant qu’il ne s’agit pas de quelque chose que j’ai acheté moi.

Par contre, ce que l’on semble laisser de côté, c’est la grosse tête que prennent certaines. Personne n’a le monopole du bon goût, personne n’est le roi du fashion blogging. Pourtant, certaines pensent que tous leur est du, qu’elles ont droit à tout ce qu’on leur donne. Qu’elles peuvent mal parler aux gens sous prétexte qu’elles sont bloggeuses. Mais là, je dis stop. Ça ne ressemble plus à rien.

Les filles, (et les mecs aussi d’ailleurs), avoir un blog mode, ce n’est pas se vanter partout d’avoir de l’argent à dépenser sans compter pour des vêtements de marques ou bien les dernières tendances repérées sur d’autres blogs. Avoir un blog, c’est partager une petite partie de soi avec les autres, parler de ce qu’on aime, de ce qui nous fait lever le matin, de ce qui déclenche nos passions ou au contraire nos foudres! Et surtout, surtout, ne laissez personne critiquer votre blog, il n’y a aucune règle, à part celles que vous choisissez.

Share:

Leave a Reply

Your email address will not be published.